Pourquoi AUX 2 TABLES? parce que l'homme ne vit pas que de pain....

Qui êtes-vous ?

Ma photo

 Bienvenue sur mon blog "AUX 2 TABLES", où nourritures terrestres et nourritures célestes se côtoient. Sentez-vous libre de grignoter, goûter, déguster l'une ou l'autre selon votre appétit...

mercredi 25 mars 2015

Fiat!

Un OUI qui a tout changer!


Messager d'une si merveilleuse
Bonne Nouvelle,
la joie transparaît sur son visage.
A peine le temps de Noël est-il achevé,  voici qu’en plein carême l’Eglise nous incite à la joie, car la plus belle des créatures, le chef d’œuvre de Dieu a dit OUI à l’envoyé du ciel, l’ange Gabriel. 

Un “Oui je le veux”, semblable aux jours des noces… des noces inouïes où le ciel a épousé la terre, des noces merveilleuses où l’Esprit Saint a épousé l’Immaculée.

Mystère joyeux qui nous apporte  paix et bonheur, mystère plein de joie en effet, car c’est l’annonce pour nous de notre libération, de notre délivrance de l’esclavage où le péché nous maintenait captifs.

Toute sa vie Marie a dit OUI. 
OUI, dès l'instant de l’Annonciation, puis de la crèche jusqu’au pied de la Croix, où mystère douloureux, Elle nous a enfanté dans la souffrance, en union parfaite avec son Fils, Elle nous a aimé jusqu’au bout. Nous lui avons coûté bien cher. Comment la remercier?

En disant Oui à notre tour, à chaque instant, devant chaque petite croix qui se présente, OUI devant les plus grandes aussi, OUI, toujours OUI, pour que notre Mère puisse être toujours fière de ses enfants.

Le Oui de Marie annule, aboli à jamais le Non formulé par Ève et réalise le mystère de la Rédemption.

"Voici la servante du Seigneur; que tout se passe pour moi selon ta parole!"
Alors l'ange la quitta.

D’après une méditation de J.Kayser (Le sourire de Marie N° 303-423)





Ce tableau de Jan Van Eyck (vers 1390-1441) est
peint sur un support en bois vers 1434, probablement suite à une commande de Philippe le Bon, le tableau est placé à la Chartreuse de Champmol (Dijon, 21)  chapelle funéraire construite à partir de 1377 pour servir de nécropole aux descendants de la branche aînée de Hugues Capet.
Faisant probablement partie d'un triptyque, ce volet gauche représente l'Annonciation, décrite par Saint Luc dans les Évangiles. Après de nombreuses péripéties, restaurations, ce magnifique tableau semble avoir enfin trouvé sa place au National Gallery of Art de Washington. 



Il est intéressant de noté les détails des dessins du plancher. Le peintre a représenté David décapitant Goliath et Samson détruisant le temple philistin, deux événements de l'Ancien Testament, qui préfigurent le salut de l'humanité par la venue du Christ.
Sources artistiques plus complètes : Tétramorphe