Pourquoi AUX 2 TABLES? parce que l'homme ne vit pas que de pain....

Qui êtes-vous ?

Ma photo

 Bienvenue sur mon blog "AUX 2 TABLES", où nourritures terrestres et nourritures célestes se côtoient. Sentez-vous libre de grignoter, goûter, déguster l'une ou l'autre selon votre appétit...

samedi 1 décembre 2012

En AVENT...!







Le temps de l’Avent s’ouvre le 4ème dimanche précédant Noël soit cette année le 2 décembre.

Le début de l'Avent marque aussi pour les catholiques l'entrée dans une nouvelle année liturgique : celle-ci commence chaque année avec ce temps de préparation à Noël, pour s'achever une année plus tard avec la fête du Christ Roi.


Gardons toujours bien présent à notre mémoire, que la crèche n’est que l’étape préparatoire au grand évènement sauveur qu’est la mort du Christ en croix et sa résurrection glorieuse au matin de Pâques. Sans cet évènement majeur, nous ne parlerions pas de Noël.

Le mot « avent » traduit le latin ‘adventus’ qui signifie « avènement, venue ». En ce temps de l'avent, nous nous préparons à célébrer simultanément  3 évènements :
- la venue du Christ à Bethléem il y a deux mille ans.
- la venue du Christ dans le cœur des hommes de tout temps, donc dans notre aujourd’hui.
- son avènement dans la gloire à la fin des temps.

                           "Il est venu, Il vient, Il reviendra !".

Oui, c’est l’anniversaire de notre Seigneur, mais pas seulement.

Nous avons à nous préparer intérieurement à la célébration de Noël, évènement inouï, et décisif pour l’humanité, puisque Dieu s’est fait homme parmi les hommes : de sa naissance à sa mort sur la Croix, il a partagé en tout la condition humaine, à l’exception du péché.

Il nous a montré le chemin  de l’Amour du prochain et de ses ennemis, de l’intimité avec le Père dans la prière. 
À nous de profiter de ce temps d’attente, de veille, pour l’imiter, le désirer le plus possible. La liturgie, la parole de Dieu que nous parcourons en cette période nous y encourage et nous y conforte.

Nous faisons mémoire et actualisons chaque dimanche une venue qui ne cesse de tenir sa promesse : Jésus nous a laissé son Corps et son Sang en gage d’une autre promesse : celle de sa venue définitive, lorsque les temps seront accomplis.

Nous attendons cette venue en Gloire du Christ, qui fera entrer toute l’humanité et toute la Création dans un monde enfin délivrées de toute peur, de toute larme, de toute douleur.

Ce que nous avons célébré lors de la fête du Christ Roi de l'univers et ce début du temps de l’Avent se rejoignent intimement : l'Église attend la réalisation du Royaume de justice et de paix inauguré par la Pâque du Christ.

Notre bonheur, c’est Dieu. Le problème, c’est que nous ne le savons pas toujours, ou bien nous l’oublions. Nous cherchons le bonheur à travers des biens matériels, au  travers de plaisirs passagers, éphémères. 

                          Nous étouffons en nous le désir de Dieu. 

Que ce temps nous fasse redécouvrir Celui qui frappe à la porte de notre cœur, le mendiant de notre amour.


Alors « En AVENT ! »



Source Images: le Net.