Pourquoi AUX 2 TABLES? parce que l'homme ne vit pas que de pain....

Qui êtes-vous ?

Ma photo

 Bienvenue sur mon blog "AUX 2 TABLES", où nourritures terrestres et nourritures célestes se côtoient. Sentez-vous libre de grignoter, goûter, déguster l'une ou l'autre selon votre appétit...

vendredi 22 août 2014

Marie: Reine de l’univers.


Mosaïque du frère Jacopo  Torriti. (1295)
Choeur de la basilique Sainte Marie Majeur. Rome.

Aujourd'hui nous fêtons Marie: Reine de l'univers.

Dès les premiers siècles, des Pères de l’Eglise, comme Saint Athanase ou Saint Jean Damascène, saluaient la Vierge Marie du titre de REINE. La piété des chrétiens se plut souvent à lier le mystère de la Royauté de la Sainte Vierge à celui de son Assomption.

Le 11 octobre 1954, quatre ans après avoir défini le dogme de l’Assomption, le Pape Pie XII institua cette fête de la Royauté de Notre-Dame.

La Vierge Marie, fille de la race royale de David, mère du Christ, Roi des rois, mérite ce titre de REINE DE L’UNIVERS.

Son rôle dans l’œuvre de la Rédemption, (entraînant les privilèges uniques de l’Immaculée Conception et de l’Assomption), l’a élevé au-dessus de toutes les autres créatures. 

Intimement unie au Christ, unique Médiateur, la Bienheureuse Vierge Marie participe, à un titre tout spécial, à son universelle Royauté.





Plus rien désormais ne peut nous séparer de l’amour du Christ : nous avons au ciel une Reine puissante devant laquelle les anges s’inclinent.

Trésorière et Médiatrice des grâces de son Fils, elle ne demande qu’à les répandre pour le bien de ses enfants.


C’est vers elle aussi, la femme enveloppée de soleil, que soupirent les âmes du Purgatoire, avides d’être délivrées de leurs tourments.


Que pourrions-nous craindre d’un Dieu qui nous a donné une telle Mère ? Marie, c’est le sourire de Dieu,la tendresse de Dieu, la main de Dieu. Marie, c’est le cœur de Dieu.


Nul ne peut dire les merveilles de Marie, elle a le goût de Dieu, elle est la beauté de Dieu.



Prière:



Je vous choisis, aujourd'hui
ô Marie,
en présence de toute la cour céleste,
pour ma Mère et ma Reine.
Je vous livre et consacre,
en toute soumission et amour,
mon corps et mon âme,
mes biens intérieurs et extérieurs,
et la valeur même de mes bonnes actions
passées, présentes et futures,
vous laissant un entier et plein droit
de disposer de moi,
et de tout ce qui m'appartient,
sans exception,
selon votre bon plaisir,
à la plus grande Gloire de Dieu,
dans le temps et l'éternité.
Ainsi soit-il.


Saint Louis-Marie Grignion de Montfort.