Pourquoi AUX 2 TABLES? parce que l'homme ne vit pas que de pain....

Qui êtes-vous ?

Ma photo

 Bienvenue sur mon blog "AUX 2 TABLES", où nourritures terrestres et nourritures célestes se côtoient. Sentez-vous libre de grignoter, goûter, déguster l'une ou l'autre selon votre appétit...

dimanche 26 novembre 2017

Christ Roi

Christ en gloire lors du jugement dernier
Maitres  florentins autour de 1300. Baptistère Saint Jean. Florence

ÉVANGILE - selon saint Matthieu 25, 31-46

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
31 « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire,
et tous les anges avec lui,
alors il siégera sur son trône de gloire.
32 Toutes les nations seront rassemblées devant lui ;
il séparera les hommes les uns des autres,
comme le berger sépare les brebis des boucs :
33 il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche.
34 Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite :
‘Venez, les bénis de mon Père,
recevez en héritage le Royaume
préparé pour vous depuis la fondation du monde.
35 Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ;
j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ;
j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ;
36 j’étais nu, et vous m’avez habillé ;
j’étais malade, et vous m’avez visité ;
j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !’
37 Alors les justes lui répondront :
‘Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu...?
tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ?
tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ?
38 tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ?
tu étais nu, et nous t’avons habillé ?
39 tu étais malade ou en prison...
Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?’
40 Et le Roi leur répondra :
‘Amen, je vous le dis :
chaque fois que vous l’avez fait
à l’un de ces plus petits de mes frères,
c’est à moi que vous l’avez fait.’
41 Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche :
‘Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits,
dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges.
42 Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ;
j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ;
43 j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ;
j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ;
j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.’
44 Alors ils répondront, eux aussi :
‘Seigneur, quand t’avons-nous vu
avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison,
sans nous mettre à ton service ?’
45 Il leur répondra :
‘Amen, je vous le dis :
chaque fois que vous ne l’avez pas fait
à l’un de ces plus petits,
c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.’
46 Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel,
et les justes, à la vie éternelle. »


En cette fête du Christ Roi, nous célébrons le 
Christ Roi de l'univers 
Il est vraiment roi, mais pas à la manière de nos anciens rois de France ou des  responsables gouvernementaux d'aujourd'hui qui bien souvent cherche à imposer leur pouvoir et leur autorité au détriment du respect et de la dignité et des droit  de ceux dont ils ont la charge.

Pour le Christ, c'est totalement différent; les mages cherchaient "le roi des Juifs qui vient de naître" et ils n'ont trouvé qu'un petit enfant né dans des conditions misérable dans un abris pour animaux, dans un squat, dirions-nous aujourd'hui.

L’Évangile nous présente ce roi qui s'identifie à ceux qui sont les plus humiliés, les plus fragiles, à ceux qui sont le plus dans le besoin.
Aujourd'hui à travers celui qui est malade, celui qui est en prison, celui qui est exclu ou laissé pour compte c'est le Seigneur que nous accueillons ou que nous rejetons car il est présent dans toutes nos rencontres même celles qui nous paraissent le plus insignifiantes.
Pour le Seigneur, il n'y a pas de petits ou de grands gestes d'amour, il n'y a que l'Amour!!.............



.................Dans ce récit du jugement, c'est une nouvelle création, celle d'un monde nouveau bâti sur l'amour et la fraternité. Le seul critère de séparation qui subsiste c'est l'amour des petits: d'un côté ceux qui auront aimé leurs frères et de l'autre ceux qui ne l'auront pas fait! c'est exclusivement sur l'Amour que nous seront jugés....................

Extrait de l'homélie de ce dimanche 26 novembre par le Diacre André. (Aix en Provence.)